Pourquoi ne pas stocker les déchets radioactifs de haute activité et à vie longue dans des centres de surface ?

Alors que les déchets à vie courte auront une radioactivité proche de la radioactivité naturelle dans 300 ans, certains déchets à vie longue resteront actifs pendant plusieurs dizaines voire centaines de milliers d'années. Sur une période aussi longue, on ne peut pas faire reposer la sécurité du stockage sur la pérennité des barrières ouvragées en surface (colis de déchets, ouvrages de stockage). Il faut donc également rechercher une barrière géologique durable en profondeur, capable de confiner la radioactivité durant des dizaines de milliers d'années.

Il faut aussi prendre en compte de nouvelles données : les mouvements telluriques, les variations climatiques comme l'arrivée de nouvelles glaciations dans plusieurs milliers d'années.