Réacteur du futur

Les Français et les Allemands s'étaient associés au sein du projet EPR (European Pressurized Water Reactor), destiné à anticiper le remplacement des réacteurs du parc actuel. Le REP 2000, le palier destiné à succéder au palier N4 (quatre installations de 1450 mégawatts à Chooz et à Civaux), est en cours de réflexion et devait s'intégrer dans le projet EPR qui désigne la partie nucléaire franco-allemande, conçue par Framatome et Siemens. C'est ce type de filiére qui est en construction a Flamanville. Le projet est uniquement français, l'Allemagne s'étant retirée de EPR.