Le RBMK

Dans cette filière le combustible (uranium faiblement enrichi) est plongé dans un empilement de graphite modérateur. En circulant le long du combustible, l'eau bouillante joue le rôle de fluide caloporteur. Transformée en vapeur elle est envoyée directement dans les turbines sans passer dans un circuit intermédiaire.

19 réacteurs RBMK existaient en ex URSS. Le plus puissant, 1500 MWe est à Ignalina en Lituanie. C'est un réacteur de ce type qui est à l'origine de l'accident de Tchernobyl en avril 1986 en Ukraine.